Amies en discussion

Trouver les professionnels compétents en psychothérapie

La psychothérapie est particulièrement efficace si la relation entre la ou le thérapeute et la patiente ou le patient est bonne. En outre, les psychothérapies durent plusieurs mois, voire même plusieurs années, selon le degré de gravité de la maladie. Il est donc important de trouver un-e thérapeute qui convient.

En général, qui effectue des psychothérapies?

Les psychothérapies sont effectuées par des psychothérapeutes psychologues ou psychiatre. Celle ou celui qui travaille en tant que psychothérapeute a accompli, après ses études de base (généralement la psychologie ou la médecine) une formation complémentaire de plusieurs années en psychothérapie. Une autorisation de pratiquer octroyée par l’Etat est nécessaire pour effectuer des psychothérapies. Pour les profanes, les différents titres incluant le terme «psy» peuvent prêter à confusion. Le tableau ci-dessous explique les différences:

La prise en charge des coûts de la thérapie par les caisses-maladie est également différente selon qu’il s’agit d’un psychothérapeute psychologue ou d’un psychiatre psychothérapeute. Lire à ce sujet  "Que rembourse la caisse-maladie?".

Pour être complet, mentionnons également les psychologues qui ne font pas de psychothérapie. Ils ont effectué des études en psychologie mais, par la suite, n’ont pas fait de formation postgraduée en psychothérapie ou en ont fait une autre. Ils ne peuvent donc pas effectuer de psychothérapies. Ils travaillent par exemple comme psychologues de l’enfance et de l’adolescence, neuropsychologues ou psychologues cliniciens (ces trois titres de spécialisation sont protégés par la Confédération) et dans de nombreux autres domaines.

Comment puis-je trouver un-e psychothérapeute?

Tout comme lorsque vous recherchez un médecin de famille ou une gynécologue, il vaut la peine de demander des recommandations à son entourage privé. Les maladies psychiques sont fréquentes et, même si l’on n’en parle pas encore très ouvertement, de nombreuses personnes connaissent quelqu’un qui a suivi une thérapie ou qui a ses propres expériences en la matière. Vous pouvez aussi vous adresser à votre médecin de famille. Il connaît le sujet des maladies psychiques et peut vous adresser à un professionnel de la psychothérapie. Vous pouvez aussi contacter directement un-e psychothérapeute. Différentes associations professionnelles proposent sur leur site internet d’aider à trouver des thérapeutes. Voir Adresses.

Réfléchissez si vous voulez suivre une thérapie avec un homme ou une femme, et si vous avez une préférence en ce qui concerne l’âge de votre thérapeute.Selon la nature de vos troubles, une forme ou une méthode de thérapie peut vous convenir mieux qu’une autre. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez le sous-chapitre «Comment et où faire une thérapie?» et «Quelle méthode thérapeutique pour quelle maladie?».

Comment savoir si la ou le thérapeute me convient?

La relation entre la personne malade et la ou le psychothérapeute est importante pour le succès de la thérapie. Les relations thérapeutiques sont très différentes des relations quotidiennes car elles sont unilatérales. La personne malade est au centre. Les thérapeutes s’engagent à mettre leurs propres soucis et vécu à l’arrière-plan.

Le premier entretien avec la ou le thérapeute sert à apprendre à se connaître réciproquement, à décrire sommairement le problème et à discuter des conditions cadres (nombre d’heures, fréquence des rencontres, qui prend en charge les coûts). Vous pouvez poser des questions ciblées au spécialiste et exprimer vos vœux et vos idées sur la thérapie.

Il est important de faire confiance au psychothérapeute, de se sentir pris au sérieux et accepté, ainsi que d’avoir le sentiment qu’ensemble, avec lui ou elle, on ira de l’avant. D’où l’intérêt de choisir avec grand soin un-e thérapeute. Vous pouvez aussi mener plusieurs entretiens préliminaires avec différent-e-s thérapeutes et choisir ensuite à votre convenance.
Il est normal qu’on se heurte au cours d’une thérapie à des résistances et à des blocages, car les changements prennent du temps et sont aussi souvent laborieux et épuisants. Les déclarations ci-dessous aident à évaluer la relation avec la ou le thérapeute.

  • Je lui fais part des événements principaux de ma vie.
  • Je me sens compris-e.
  • J’ai confiance en lui/en elle.
  • Je dis comment je vais au cours de la thérapie.
  • Je pense que cela avance.

Si la réponse attribuée à la plupart de ces déclarations est «souvent» ou «toujours», la relation avec la ou le thérapeute est bonne.

Si la réponse à ces déclarations est «rarement», il faudrait en parler en thérapie. Peut-être que le fait d’aborder la question amènera une amélioration nécessaire de la relation. Peut-être aussi un changement de thérapeute est-il indiqué.

Sources :
Guide du Beobachter «Gesund werden mit Psychotherapie. So finden Sie Hilfe» (La santé grâce à la psychothérapie. Comment trouver de l’aide) d’Isabelle Meier et de Koni Rohner.
Kantonalverband der Zürcher Psychologinnen und Psychologen ZüPP. (Association cantonale des psychologues zurichois) «Psychologie und Psychotherapie im Kanton Zürich. Ein Wegweiser» (Psychologie et psychothérapie dans le canton de Zurich. Un guide)

En savoir plus

Quelle méthode thérapeutique convient-elle?

En savoir plus

Que rembourse la caisse-maladie?

En savoir plus

Trouver les adresses

Vous trouvez ici des adresses de thérapeutes compétent-e-s pour l’ensemble de la Suisse

Trouver les adresses

Top