Père et fils en discussion

Que faire soi-même en cas de  maladie psychique (éventuelle)?

Beaucoup d’entre nous connaissent des changements d’humeur, n’ont parfois plus aucune énergie, sont tristes ou stressés. Nous disposons souvent des ressources suffisantes pour retrouver un équilibre intérieur et nous rétablir. Mais que se passe-t-il si les pensées restent sombres, si l’anxiété demeure ou si les symptômes de stress augmentent? A partir de quand est-il indiqué d’agir au lieu de supporter? Comment peut-on s’aider soi-même et quand une aide extérieure est-elle nécessaire?

Examiner sa propre situation

 «Je suis constamment aux limites de mes forces.»  «Je suis toujours triste.» «Tout me fait peur.»  «Je stresse en permanence.»  «Je n’arrive simplement plus à dormir.» Avez-vous de telles pensées? Sachez que vous n’êtes pas seul-e dans ce cas! Ces pensées nous signalent qu’il y a quelque chose dans notre vie qui ne va pas. L’examen de notre propre situation  permet éventuellement de trouver des solutions. Les questions suivantes peuvent être utiles:

  • Qu’est-ce que je fais volontiers, qu’est-ce qui me donne de l’élan, de la satisfaction, de la tranquillité?
  • Qu’est-ce qui me ferait du bien en ce moment?
  • Qui pourrait me motiver, me donner des forces, me soutenir?
  • Que fais-je pour ma santé? Est-ce que je me nourris régulièrement et de manière saine? Est-ce que mon corps est suffisamment en mouvement? Quelle activité, quel sport est-ce que je pratique volontiers ou ai-je pratiqué volontiers par le passé?
  • Qu’est-ce qui m’aide à me détendre, à me calmer?
  • Comment se déroule ma vie quotidienne? Ai-je le rythme, les structures qui me conviennent et me font du bien? (repas, activités, loisirs, rencontres, profession et détente)
  • Dois-je tout faire, tout décider moi-même? Comment, où puis-je mettre des limites, me décharger?
  • Dois-je être partout dans le coup?
  • Quelles sont les personnes qui me font du bien, qui ne m’en font pas?
  • Dans les situations difficiles, qu’est-ce qui m’a aidé-e jusqu’ici?
  • Qu’est-ce qui est vraiment important et essentiel dans ma vie?

D’autres questions et remarques pour prendre soin de la santé psychique sont réunies dans le chapitre «Rester en bonne santé».

Ces suggestions vous inciteront peut-être à initier des changements qui vous soulageront. Mais à elle seule, cette démarche ne suffit pas toujours à résoudre vos problèmes. Vous devriez donc envisager de chercher de l’aide.

Demander de l’aide est un acte de courage

Un problème est plus facile à régler quand on en parle avec d’autres. Cela vaut également pour une personne en souffrance psychique. Accepter de l’aide dans un tel moment n’est pas une honte, mais une décision intelligente qui montre qu’on évalue la situation de manière réaliste et qu’on se sent responsable de soi-même.

  • Aide dans l’entourage privé…
    Il est juste de chercher tout d’abord à parler à une personne de confiance. Sous Conseils pour en parler, vous trouvez de nombreux renseignements pour savoir comment vous y prendre. Réfléchissez si possible au genre de soutien qui vous serait utile en ce moment. Avez-vous simplement besoin de quelqu’un qui vous écoute? Est-ce qu’une aide au ménage ou à la garde des enfants vous soulagerait? Souhaiteriez-vous partager un moment agréable avec quelqu’un, par exemple aller ensemble au cinéma, voir un match, faire du sport ou une promenade? Peut-être avez-vous aussi besoin d’aide pour la recherche d’un traitement approprié pour faire avancer les choses?

  • Offres en vue de mobiliser les ressources personnelles
    EIl existe une large palette d’offres qui permettent à un individu de faire appel à ses propres forces ou de se détendre. Il est important que chacun trouve ce qui lui convient. Une conversation avec ses amies ou collègues peut faire du bien. Il en va de même de traitements comme les massages, le yoga, le thai-chi, le qi-gong, le training autogène, la méditation, la thérapie respiratoire ou la pratique d’activités créatives telles que peindre, sculpter ou faire de la musique. Toutes ces offres aident à se prendre en charge de manière plus consciente et à mieux faire attention à soi, à ses propres sentiments et besoins.

    A cet égard, les conseils donnés par un professionnel (un-e psychologue par exemple) ou un coaching peuvent s’avérer très utiles. Le coaching consiste à ce que les professionnels cherchent, avec les personnes concernées, et le cas échéant aussi avec les proches, à soulager les personnes en souffrance dans leur vie quotidienne, à les orienter ou à les réorienter.

    Les ecclésiastiques d’une communauté religieuse, qui proposent de suivre, de conseiller et d’accompagner, peuvent aussi jouer le rôle de personne de confiance.

  • Groupes d’entraide et conseils de pairs
    Vous n’êtes pas seul-e à avoir des soucis, des angoisses ou des difficultés. Beaucoup d’autres font – ou ont fait – la même expérience. C’est souvent réconfortant de pouvoir en parler ensemble et d’échanger des expériences. Tout à coup, on n‘est plus seul, plus si «différent» et on se sent compris. Les groupes d’entraide ou les conseils et le soutien par les pairs (adresses et autres informations à ce sujet sous www.infoentraidesuisse.ch), permettent des échanges entre les personnes concernées par le même problème.

    Le mouvement des paires a été créé par des individus anciennement concernés par une maladie et longtemps considérés comme irrémédiablement malades ou «incurables» et qui, en dépit de ce pronostic négatif, ont fait leur chemin avec succès. Ces pairs ou  «expert-e-s par expérience» peuvent très bien comprendre ce que d’autres subissent en se référant à leur propre vécu, procèdent à des échanges d’expériences, confirment de nouvelles voies, stimulent et soutiennent. Leur compréhension et leur soutien se basent souvent sur le modèle Recovery dont l’objectif est d’aider le malade à identifier ses propres forces et à reconquérir son autodétermination.

  • Traitements psychothérapeutiques et médicaux
    Si les difficultés perdurent et que votre situation ne s’améliore pas, vous devriez envisager un traitement thérapeutique car les psychothérapeutes professionnels disposent d’une formation solide et étendue en matière de traitement des maladies psychiques. 

Suite

Comment traiter les maladies psychiques.

Comment trouver des professionnels compétents? Comment traiter les maladies psychiques? Que rembourse la caisse-maladie?

En savoir plus

Parler des maladies

Il n’est pas toujours facile de parler de problèmes et maladies psychiques. Nos conseils pour en parler simplifient cette tâche.

Lire les conseils pour en parler

Adresses

Vous trouvez ici les adresses pour toute la Suisse

Vers les adresses

Top